PERTURBATEURS ENDOCRINIENS: « Tous exposés-Tous concernés » par Marie-Odile SOYER-GOBILLARD,

CONFÉRENCE ReF INTERNATIONAL
PERTURBATEURS ENDOCRINIENS:
« Tous exposés-Tous concernés »


Samedi 8 Avril 2017
PORTO
Marie-Odile SOYER-GOBILLARD, Présidente de Hhorages (Halte aux Hormones Artificielles pour les Grossesses),
Directeur de Recherche  Émérite  Honoraire au C.N.R.S.

Cliquer sur le lien suivant (pdf)
: confrence porto avril 2017 paris microsoft office powerpoint – copie

 

PERTURBATEURS ENDOCRINIENS (PE) : Définition selon les chercheurs de

la Conférence de Wingspread (1991)

« Toute molécule chimique exogène interférant avec le système endocrine,

et résultant dans des effets adverses sur la santé d’un individu, ou de ses

enfants, au préalable bien portants »

.

Ne me dites plus jamais bon courage !

http://plusjamais.philippebloch.com/zapping/   

Avis des lecteurs

« Il n’est pas dans mes habitudes de faire de la pub ou de la promo pour quelqu’un ou un produit sur ce groupe, mais là je fais une exception pour le livre d’un entrepreneur positif, Philippe Bloch, qui vient de sortir en édition de poche, et vu son prix il n’y a aucune raison valable de laisser passer cette occasion : pour le prix d’une bière 33 cl au comptoir, vous achetez un condensé d’optimisme et de positivité, le tout écrit avec humour, mais c’est aussi par l’humour et l’ironie que l’on fait passer un certain nombre de messages. »Ne me dites plus jamais bon courage » résume assez bien la philosophie positive de notre groupe alors ne vous en privez pas.Et pendant que vous y êtes, rien ne vous empêche de jeter un oeil sur son tout nouveau livre plein de positivité « Tout va mal …je vais bien »
In optimism we trust !!!”
Xavier Gilleron, le 30/12/15

Comment donner la priorité à nos actes quotidiens? Les gros cailloux de ma vie

 
   

 

Les gros cailloux de ma vie……..

 

 

 

Dessin de UDERZO

 

 

 Document  recueilli au congrès du Gréco , Lyon , 1995, (auteur?)

 

Un jour, un vieux professeur de l’école nationale d’administration publique (ENAP) fut engagé pour donner une formation sur « la planification efficace de son temps » à un groupe d’une quinzaine de dirigeants de grosses compagnies nord américaines.
Ce cours constituait l’un des cinq ateliers de leur journée de formation. Le vieux prof n’avait donc qu’une heure pour dispenser son enseignement.
Debout, devant ce groupe d’élite qui était prêts à noter ce que l’expert allait enseigner, le vieux prof les regarda un par un, lentement, puis leur dit :
« Nous allons réaliser une expérience »
De dessous la table qui le séparait de ces élèves, le vieux prof. sortit un immense pot Mason d’un gallon (pot de verre de plus de 4 litres) qu’il posa délicatement en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux à peu près gros comme des balles de tennis et les plaça délicatement, un par un, dans le grand pot. Lorsque le pot fut rempli jusqu’au bord et qu’il fut impossible d’y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda« Est ce que ce pot est plein ? »
Tous répondirent : « Oui »Il attendit quelques secondes et ajouta : « Vraiment ? » Alors, il se pencha à nouveau et sortit de sous la table un récipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux puis brassa légèrement le pot. Les morceaux de gravier s’infiltrèrent entre
les cailloux …jusqu’au fond du pot.Le vieux prof leva à nouveau les yeux vers son auditoire et redemanda
« Est ce que ce pot est plein ? » Cette fois, ces brillant élèves commençait à comprendre son manège.
L’un d’eux répondit : « probablement pas ».
Bien répondit le vieux prof.II se pencha à nouveau et cette fois, sortit de sous la table une chaudière de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier.Encore un fois, il demanda :« Est ce que ce pot est plein ? »
Cette fois sans hésiter et en chœur, les brillant élèves répondirent :
«Non!»
« Bien! » répondit le vieux prof.Et comme s’y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le pichet d’eau qui était sur la table et rempli le pot jusqu’à ras bord. Le vieux prof leva alors les yeux vers son groupe et demanda :

« Quelle grande vérité nous démontre cette expérience ? »

Pas fou, le plus audacieux des élèves, songeant au sujet de ce cours, répondit :
« Cela démontre que même lorsque l’on croit que notre agenda est complètement
rempli, si on le veut vraiment, on peut y ajouter un rendez-vous, plus de chose à
faire. »

« Non » répondit le vieux prof. « Ce n’est pas cela. La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante : Si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite. » Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de l’évidence de ces propos.

Le vieux prof leur dit alors : « Quels sont les gros cailloux de votre vie ? » 

« Votre santé ? »

« Votre famille ? »

« Vos ami(e)s ? »

« Réaliser vos rêves ? »

« Apprendre ? »

« Défendre une cause ? »

« Se relaxer ? »

« Prendre le temps… ? »

« Ou… toute autre chose ? »
« Ce qu’il faut retenir, c’est l’importance de mettre ses GROS CAILLOUX en premier, sinon on risque de ne pas réussir … sa vie. Si on donne priorité aux peccadilles (le gravier, le sable), on remplira sa vie de peccadilles et on n’aura plus suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants de sa vie.

Alors, n’oubliez pas de vous poser à vous même la question :
« Quels sont les GROS CAILLOUX dans ma vie ?» Ensuite, mettez les en premier dans votre pot (vie).

D’un geste amical de la main, le vieux professeur salua son auditoire et lentement quitta la salle.

Le chanteur Louis Chédid a inscrit sur son site un document très intéressant que je me permets de vous proposer.

 
   
 
HUMEURS …

« J’essaierai (dixit Louis Chédid) à chaque fois que ce sera possible de partager avec vous, à travers ce site, mes coups de  coeur ou mes coups de gueule. Pour commencer, voici un document que j’ai trouvé renversant et tellement d’actualité. Il a été écrit par le Docteur Phillip M Harter, Professeur à l’école de Médecine de l’Université de Stanford .   Si vous aussi,. vous êtes sensible à ce texte, n’hésitez pas à l’envoyer à vos proches ». …… Louis Chédid

Si on pouvait réduire la population du monde en un village de 100 personnes tout en maintenant les proportions de tous les peuples existants sur la Terre, ce village serait ainsi composé :

·         57 asiatiques,

·         21 européens,

·         14 américains (Nord, Centre et Sud)

·         8 africains.

Il y aurait :

·         52 femmes et 48 hommes

·         30 blancs et 70 non blancs

·         30 chrétiens et 70 non chrétiens

·         89 hétérosexuels et 11 homosexuels

·         6 personnes posséderaient 59% de la richesse totale et tous les 6 seraient américains

·         80 vivraient dans des maisons vétustes

·         70 seraient analphabètes

·         50 souffriraient de malnutrition

·         1 serait en train de mourir

·         1 serait en train de naître

·         1 posséderait un ordinateur

·         1 (oui, un seulement) aurait un diplôme universitaire

Si on considère le monde de cette manière, le besoin  d’accepter et de comprendre devient évident.

Prenez en considération aussi ceci :

Si vous vous êtes levé ce matin avec plus de santé que de  maladie, vous êtes plus chanceux que le million de  personnes qui ne verra pas la semaine prochaine.

Si vous n’avez jamais été dans le danger d’une bataille, la  solitude de l’emprisonnement, l’agonie de la torture, l’étau de la faim, vous êtes mieux que 500 millions de personnes.

Si vous pouvez aller à l’église ou dans  un temple sans peur d’être menacé, torturé ou tué, vous avez plus de chance que 3 milliards de personnes.

Si vous avez de la nourriture dans votre réfrigérateur, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que 75% des habitants de la Planète.

Si vous avez de l’argent à la banque, dans votre portefeuille ou de la monnaie dans une petite boite, vous faite partie des 8% les plus privilégiés du monde.

Si vos parents sont encore vivants et toujours mariés, vous êtes des personnes réellement rares.

Si, enfin,  vous lisez ce message, vous venez de recevoir un double cadeau parce que quelqu’un a pensé à vous et parce que vous ne faites pas partie des deux milliards de personnes qui ne savent pas lire…

 
Copyright © Ed. Louis Chedid 2001  

 

Détermination d’un objectif à l’aide de la PNL

Êtes vous capable d’exprimer votre projet en 10 mots ?

Il faut différencier le but et l’objectif.
Le but c’est ce qu’on veut obtenir , l’objectif c’est le chemin pour y accéder, l’action, ça ne dépend que de nous et ne pas l’exprimer de façons négative:
– à 100% de notre fait
– employer un Verbe d’action
– exprimé avec : JE + Présent + Affirmatif
– notion de Temps et de durée

Exemple de questions à poser pour clarifier l’objectif avec de la PNL

  • Que veux tu?
  • Est ce que cela dépend de toi? (100%)
  • Qu’est ce que cela va t’apporter de plus important? (motivation)
  • Où , quand, dans combien de temps, avec qui, veux tu atteindre cet objectif? (concret, cibler, découper)
  • Ton objectif est – il réalisable?
  • A  quoi sauras tu  que tu as atteint ton objectif? (qu’est ce qu’on voit à l’extérieur)
  • Peut-il y avoir  des inconvénients à atteindre ton objectif pour toi, pour d’autres? (écologie assumée)
  • Quels sont les avantages  de la situation présente qui peuvent disparaitre une fois que ton objectif sera atteint?
  • Qu’est ce qui t’empêche  d’atteindre ton objectif? (l’obstacle)
  • De quoi as tu besoin pour atteindre  ton objectif? (la ressource)
  • Ce moyen peut il présenter  des inconvénients  pour toi et d’autres?

extrait de cours PNL de Geneviève Haize et de l’AVM3

Le Lâcher Prise, confiance en soi,

« Au-delà des nuages, le soleil, les étoiles brillent ».

comment lâcher prise et augmenter sa confiance en soi.

La technique du pardon extraite du livre « La puissance de votre subconscient » du Dr Murphy  p 177.éditions Ramon F. Keller GENEVE.

Notes: les auteurs nord américains, dans leurs ouvrages sur la pensée positive par exemple, ont toujours eu tendance à se référer à « la bible et le dollar »! A nous de savoir lire entre les lignes si on n’a pas la même culture qu’eux.

Voici une méthode simple qui agira à merveille dans votre vie si vous la pratiquer. Détendez vous, tranquillisez vous….., puis affirmez :

 « Librement et pleinement je pardonne à (dites le nom de celui qui vous a offensé) ; je le libère mentalement et spirituellement. Je pardonne complètement tout ce qui se rapporte à l’affaire en question. Je suis libre et il ou elle est libre. C’est un sentiment merveilleux. Je fête une amnistie générale et libère tous ceux qui ne m’ont jamais blessé. Je souhaite pour chacun d’eux la santé, le bonheur, la paix et toutes les bénédictions. Je le fais librement et joyeusement et avec amour, et chaque fois que je pense à cette personne- ou aux personnes- qui m’ont fait du mal, je dis : « je vous ai libéré, que toutes les bénédictions soient à vous. Je suis libre et vous êtes libres. C’est merveilleux ! »

Le grand secret du véritable pardon c’est que lorsque vous l’avez donné, il est inutile de répéter cette séquence.

Chaque fois que celui qui se présente à votre esprit, ou bien si vous pensez à la blessure qu’il vous fit, vous devez lui souhaiter du bien en disant : « La paix soit avec vous ». Faites cela chaque fois que cette pensée vous vient. Vous verrez qu’en peu de jours la personne ou l’incident reviendront de moins en moins pour sombrer enfin dans le néant.

 

C’est une technique de lâcher- prise  très efficace que j’ai souvent pratiquée avec succès notamment à l’armée au Tchad.